Aérobie versus Anaérobie
De façon simple, un milieu aérobique se caractérise par la présence d’oxygène alors qu’un milieu anaérobique se caractérise par l’absence d’oxygène.

Les milieux anaérobiques

On dit des milieux anaérobiques qu’ils sont exemptés d’oxygène libre. Il est toutefois important de comprendre que même en l’absence d’oxygène libre, on peut retrouver de l’oxygène dit atomique.

L’oxygène atomique représente l’atome d’oxygène pouvant se retrouver liés à d’autres atomes lorsqu’il y a présence de molécule polyatomique. On peut notamment penser au nitrate (NO3), ou dioxyde de carbone (CO2) ou au manganèse (Mg2+).

Les milieux anaérobiques sont variés, on peut notamment citer différents types de sol, certaines boues, les intestins de certains animaux et les sources hydrothermales situées au fond de la mer ou des océans.

  • À noter que ces milieux dépourvus d’oxygène ne sont pas pour autant absents de vie. En revanche, les formes de vies s’y retrouvant sont généralement des organismes résistants, unicellulaires et très petits. On y retrouve généralement des tardigrades.

 

Les milieux aérobiques

À l’opposé, les milieux aérobiques se caractérisent par la présence d’oxygène. Dans ces milieux, on peut retrouver autant de l’oxygène libre, de l’oxygène dissout ou de l’oxygène atomique.

Ce sont ces milieux qui sont privilégiés par les différentes formes de vie puisque la présence d’oxygène est essentielle aux plantes, aux animaux et à la plupart des autres organismes vivants.

On retrouve des milieux aérobiques un peu partout sur terre, soit dans l’atmosphère, dans les sols ou même dans l’eau. D’ailleurs, l’oxydation des différents matériaux ainsi que la corrosion sont généralement possibles seulement dans les milieux aérobiques.


Qu’est-ce que la Valence en chimie de l’eau?
Bien que nous nous spécialisions dans le traitement d’eau, certains concepts fondamentaux de la chimie nous sont importants. Parmi ceux-ci, la Valence des atomes est d’une importance clé à bien des égards.