C’est quoi la pression osmotique?
Elle se dit de la pression nécessaire devant être appliquée du côté de la solution afin d’arrêter le mouvement du fluide lorsqu’une membrane semi-perméable sépare les deux mélanges.

Le phénomène d’osmose est une propriété colligatives de l’eau. Cela signifie que l’osmose dépend de la concentration des molécules ou des ions du soluté, mais ne dépend pas de la nature du soluté. Par exemple, d’autres propriétés colligatives de l’eau seraient le point d’ébullition ou le point de congélation.

L’équation permettant d’identifier la pression osmotique d’une solution va comme suit :

  • M : quantité de moles de soluté par unité de solution ou la molarité
  • R : la constance idéale des gaz
  • T : la température absolue
  • Π: pression osmotique

 

Π=MRT

     V

 

De façon plus explicite, imaginons un contenant séparé en deux parties par une membrane semi-perméable.

 

À gauche (bleu) se trouve la solution concentrée, à droite (orange) la solution diluée et au milieu (jaune) la membrane semi-perméable. De façon naturelle, dus au phénomène d’osmose, la solution diluée se déplacera vers la solution concentrée.

 

Maintenant, en ajoutant un piston dans le haut de la solution concentré et en appliquant une pression forçant la solution diluée à arrête de traverser et ainsi rétablir l’équilibre entre les deux solutions, c’est ce qu’on appelle la pression osmotique

 

Lorsque la pression du côté de la solution concentrée est plus élevée, le débit inversera et la solution concentrée se diluera pour se retrouver du côté de la solution diluée. C’est ce qu’on connait sous le principe d’osmose inverse.

 

Donc, cela explique de façon très simple comment fonctionnent les systèmes d’osmose inverses. Évidemment, le fonctionnement concret des osmoses inverses est plus compliqué que cela. Si vous voulez en apprendre plus sur cette technologie, voici quelques articles abordant le sujet des osmoses inverses.


dans FAQ
Les réactions de précipitation
La précipitation est une réaction chimique qui donne lieu à la formation d’un produit insoluble, soit le précipité.