L'arsenic et l'eau
Connu sous le nom de « poudre de succession » durant le règne de Louis XIV, l’arsenic est un des éléments du tableau périodique exprimé par les lettres « As »

Se présentant le plus souvent sous la forme d’un solide gris, l’arsenic est un élément faisant partie de la famille de pnictogènes puisqu’il présente des propriétés variantes entre celles des métaux et des métalloïdes. Bien qu’il fût très populaire comme poison, l’arsenic est aujourd’hui très utilisé pour la production de semi-conducteurs, la production d’insecticide, pour créer des alliages de métaux ou pour conserver le bois.

Les risques associés à l’arsenic dans l’eau

Il a été démontré que l’arsenic dans l’eau, lorsqu’il y a une exposition prolongée, est à l’origine de cancers de la peau, du poumon, de la vessie et du rein. De plus, des problèmes cutanés peuvent aussi en résulter. En bref, des concentrations de 0.05mg/litre sont considérées dangereuses et augmentent drastiquement les risques de cancers.

Les sources d'arsenic

Le plus souvent l’arsenic présent dans l’eau provient de l’érosion des roches et minéraux ayant des traces d’arsenic dans leur composition. Donc, lorsque l’eau circule sur ces roches et minéraux, l’arsenic présent dans ceux-ci s’érode et reste dans l’eau. C’est pourquoi, de façon générale, on retrouve plus d’arsenic dans les eaux souterraines que dans les eaux de surface.

Outre l’érosion, l’arsenic peut aussi provenir d’activités industrielles. Parmi ces activités, les déversements d’eaux usées mal traités peut causer de la contamination, l’utilisation de certains pesticides ou par des dépôts atmosphériques.

Comment extraire l'arsenic de l'eau

Comme préciser plus haut, la présence d’arsenic dans l’eau est très problématique et ne doit pas être prise à la légère. Bref, il existe plusieurs manières permettant l’extraction de l’arsenic. Parmi ceux-ci on retrouve l’échange ionique, la nanofiltration, l’osmose inverse, certains procédés physico-chimiques et des médias absorbants spéciaux.

La technologie de traitement doit être sélectionnée en fonction des besoins de l’utilisateur. De façon générale, toutes ces technologies ont la capacité d’extraire l’arsenic présent dans l’eau. En revanche, si l’eau d’alimentation d’un système à osmose inverse est trop chargée en matière en suspension, la qualité de l’effluent en sera affectée et l’arsenic pourrait ne pas être retiré. Autrement dit, ces technologies doivent être étudiées adéquatement selon votre situation avant de pouvoir confirmer que l’arsenic sera bien extrait.



dans FAQ
L’eau et les composés génotoxiques
Qu’est-ce qu’un agent génotoxique, pourquoi les retrouve-t-on dans les eaux traitées et d’où viennent-ils?